Sentir avec l’odorat

1 Sentir définition

Sentir avec odorat

Parler de sensorialité c’est toujours parler d’information. C’est parler de transmission d’information , de signaux électrique, de cerveau.

A l’origine, les premiers théoriciens des sens (Aristote), ont associé les sens avec un organe nous permettant de capter des informations à l’extérieur de nous (nez, oreille, oeil etc…), mais c’était oublié nos sens internes.

Aujourd’hui je m ‘intéresse à l’odorat.

Si dans le domaine de la sensorialité on parle d’information, dans celui de l’odorat on parle de molécule.

L’ odorat est un système de detection complexe de différente molécule odorante.

Nous pouvons aisément identifier une odeur qui nous dégoutte ou nous attire mais rarement nous arrivons à distinguer la complexité des sensation et des émotions connectés par l’olfaction.

En effet le passage de la molécule odorante à l’émotion est une transformation neuro-biologique complexe .

Les odeurs sont perçues, par 400 récepteurs (contre 3 pour la vue ).

Le système de l'olfaction ou odorat c'est sentir avec la cerveau. odorat


2 je sens avec mon cerveau

Comme nous l’avons dans d’autres articles sur la sensorialité

Sensorialité et sophrologie : Voir

Sophrologie et sensorialité

proprioception-et-sophrologie

Notre cerveau est le centre de traitement de l’information sensoriel de notre corps.

cerveausent L'odorat est un sens mysterieux. Il permet de sentir des molecules odorantes et notre cerveau génère des émotions .

Nous traitons les données olfactives avec le cerveau qui leur attribue un code correspondant à un souvenirs particulier ainsi qu’une réaction corporelle et émotionnelle. Selon mon histoire, mon vécu, le code n’aura pas le même sens et ne provoquera pas la même réaction dans mon corps.

La sophrologie et l’hypnose nous permette de décoder ces codes inconscients ancrer dans nos souvenirs et notre sensorialité pour leur redonner du sens ou écrire un programme qui nous conviendrait mieux.


3 Pourquoi la Madeleine de Proust ?

Pendant longtemps je n’étais pas conscient de l’importance du contexte olfactif autour de moi .

Mais vers une dizaine d’année, patatra : Je découvre le « Parfum » de Patrick Suskind.

Et alors ce fut une révélation. Le temps d’une lecture un été, mon cerveau a compris la place de l’odorat dans mon quotidien.

Je suis très sensible aux odeurs, et aussi très précis. C’est parfois un peu embêtant pour mes proches qui ne peuvent pas me cacher grand chose.

Étonnamment, je peux me souvenir de beaucoup d’évènements de ma vie de bébé avec des odeurs.

Sherlock Holmes mon héro thérapeutiqu

J’avoue une autre passion littéraire avec Sherlock Holmes, et comme lui je me suis fabriqué un palais mémorielle dans lequel je classe mes souvenirs olfactifs.

Certains ont une madeleine de Proust mais j’en ai des centaines.

La majorité de mes patients, sont à peine conscient des paysages odorants qui les entourent.

Et je me suis rendu compte pourtant de l’impact inconscient de ces contextes dans leurs attitudes.

Je construis toujours avec précisions le cadre thérapeutique et sensoriel de mes séances de sophrologie et d’hypnose : bruit blanc pour couvrir les sons extérieurs, couleurs apaisantes, sol mou et doux au toucher, et bien sûr je pense une gamme olfactive.

Au départ cette gamme (comme en musique) est subjective ( les odeurs que j’aime ou qui me font tel ou tel effet) puis je l’étaie à chaque rencontre avec la personnalité des patients. Entre temps, je consulte ma bible de l’aromathérapie pour associer la conception au soin.


4 un sens inconscient / archaïque /

L’odorat est un sens assez discret presque inconscient .

En réalité c’est un héritage du règne animal.

Les animaux utilisent l’olfaction d’une manière essentiel par rapport à nous . Quand je dis essentiel, je veux dire que ce sens est solicité dès le départ et plus que la vision. L’odorat est utilisé pour repérer une proie, un partenaire, un ennemi un aliment comestible ou non etc…

Et jusqu’à un niveau moléculaire incomparable comme avec le chien dont l’odorat est notamment capable de repérer des maladies non détecter par la machinerie médicale.

Il informe aussi très rapidement le cerveau , plus précisément et plus rapidement que les yeux, d’une attitude à mettre en place (ex: fuite).


5 mobiliser l’odorat en sophrologie et en hypnose

En Sophrologie, notre travail consiste à permettre à la personne de restaurer son schéma corporel et en miroir son schéma psychique. C’est en conscience que le patient va rétablir/transformer/accepter de reconnaitre ce qu’il est .

Pour favoriser une bonne détente lors des exercices de relaxation dynamique ou de sophronisation, nous utilisons avec le sophronisé ses canaux sensorielles pour se concentrer et prendre conscience de leur place dans notre corporalité.

Relaxation Dynamiques Vivance des 5 sens pour prendre conscience de sa sensorialité
Exercice pour prendre conscience de nos sens

En hypnose, comme en sophrologie , j’utilise le VAKOG pour aider la personne à identifier son canal sensoriel principal.

Le VAKOG associé à des champs lexicaux connotés

Je vois pas de quoi tu parles

Ca me touche ce que tu dis

Le vie est fade….

Permet de mieux cerné le profil sensoriel et d’accompagner plus finement le patient dans sa transe hypnotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :