Sophrologie et sensorialité : le toucher
Sophrologie et sensorialité : le toucher 9

Ça me touche beaucoup

J’ai touché le fond
cartographier
Sophrologie et sensorialité : le toucher 10

La cartographie de mon odyssée sensorielle prend forme : voir , entendre, sentir et aujourd’hui le sens du toucher.

Si je suis Sophrologue, c’est parce que j’attache une grande importance à la sensorialité notamment à la façon dont les personnes perçoivent et meuvent leur propre corps. En effet, j’observe et j’utilise les mouvements de ce corps pour adapter et construire mes séances de sophrologie et d’hypnose.

Je pratique les arts martiaux, le yoga et le QI Gong depuis des années, enfin plusieurs dizaines d’années 🤭 ce qui m’a permis de développer une certaine dextérité ainsi qu’une grande sensibilité tactile. . 

via GIPHY

Je sais ,j’ai une sérieuse addiction au manga des années 90

Et au contact de personnes en situation de handicap et souvent de troubles sensorielles avec une absence de langage verbale, j’ai dû découvrir et développer une nouvelle forme de langage non-verbale : avec le corps.

Toucher pour aider le cerveau à comprendre

1.Qu’est ce que le « Toucher » ?

Nous parlons habituellement des 5 sens (même si nous avons vu dans d’autres articles qu’ils ne sont pas 5, mais plus). Il serait plus juste de parler de 4 sens spécifiques : olfaction, goût, audition, vue ; et d’un sens plus global le toucher ou somesthésie.

Du grec ancien σῶμαsoma (le corps) et αἴσθησιςaísthesis (la sensation)

Toutes les modalités sensorielles fonctionnent avec le même schéma : une information est reçue par un récepteur et elle est traitée par le cerveau pour devenir une perception et générer une action.

Les récepteurs de la somesthésie sont les plus nombreux dans le corps humain notamment sur la peau et les muqueuses et à l’intérieur du corps (17 000 terminaisons nerveuses) . Ils sont aussi variés : mécanorécepteurs (toucher), thermorécepteurs (température), barorécepteurs (pression), nocicepteurs (douleur)…

Leur localisation aussi est multiple : à l’intérieur du corps et à l’extérieur du corps pour nous renseigner sur nos viscères, mais aussi la position de notre corps dans l’espace, la pression la douleur, etc.

Le toucher, définit comme un des 7 sens, permet comme nous l’avons vu de nombreuses classes ou catégories de sensation.

2. Toucher pour agir sur le monde

Le bébé dès sa naissance et probablement avant, utilise ses sens pour appréhender le monde. Et la peau lui offre une surface de perception maximale pour sentir, mais pour l’instant le cerveau du nourrisson ne peut qu’analyser de façon simple les informations sensorielles qu’il reçoit.

Sophrologue Hypnothérapeute Nice – Cédric Maillot-Juillet
Sophrologie et sensorialité : le toucher 11

 

En effet, son cerveau enregistre les expériences et les compare pour lui permettre de faire les meilleurs choix possibles . Ces choix sont basiques : bon ou pas bon.

Cette éducation précoce du cerveau à comprendre implicitement les signaux du toucher nous conditionne à ne pas utiliser notre somesthésie comme les autres sens.

On comprend pourquoi : sinon nous serions perturbé par les milliers d’informations reçues en permanence.

Lors de séance d’hypnose, les clients en état de conscience modifiée peuvent parfois être surpris quand ils permettent à leur cerveau de reprendre conscience de la précision de ressenti de leur toucher (comme par exemple ressentir le poids d’un doigt).

3. Être toucher par le monde

reflexe Ça me touche beaucoup
toucher qui provoque un réflexe

À chaque instant, notre cerveau reçoit des milliers d’informations sur le corps : sa position dans l’espace, la température, l’apesanteur, mais aussi sur ce qui se passe à l’intérieur du corps. Le cerveau est informé des messages et les traite pour générer des actions.

Par exemple : ma main touche une plaque chauffante et l'information aussitôt traité, les muscles se contractent et ma main s'éloignent par réflexe de la plaque.

Ces sensations et parfois ses émotions, génèrent des actions de notre corps.

Ces actions du corps peuvent être rapides, comme un réflexe ou lente comme torticolis ou encore durée longtemps comme une douleur chronique.

Mais le cerveau apprend à déclencher ces actions de façon automatique quand il connaît bien le stimulus. Et tant pis si le choix de l’action est discutable.

J’ai mal au ventre avant de monter sur scène, j’ai du mal à respirer quand je pense au chien.

Nous ressentons le monde à travers notre 4 sens que j’appellerai ordinaire : odorat, audition, vue, gout, mais avec la somesthésie, c’est le monde qui s’invite sur notre peau.

4. Hypersensibilité Hyposensibilité les leçons des troubles de la modulation sensorielle

Les sens, nous offrent aussi un canal privilégié entre notre monde extérieur (exogène) perçu par le biais de capteur biologique (la peau, les yeux, le nez pour schématiser) et notre monde intérieur dans le corps(endogène).

Les informations récoltées lors de ses prélèvements permanents de notre corps à l’extérieur et à l’intérieur sont analysées par des composants de notre cerveau qui déterminent ce qu’il faut faire avec cette information.

S’enfuir, rire, vomir, déglutir…

La modulation sensorielle correspond à la capacité du cerveau à filtrer les informations sensorielles, à les hiérarchiser pour éviter la surcharge et adapter une réponse efficace aux stimuli.

Les personnes « in the spectrum » (dans le spectre autistique) c’est-à-dire une grande variété de troubles neuro (HPI, DYS, TDAH…) sont souvent sujet à des troubles de la modulation sensorielle.

Elle se manifeste notamment dans le cas des sensations liées au toucher par une hyper ou une hypo sensibilité.

Il est facile d’imaginer une hyper sensibilité au toucher

Par exemple ne pas supporter certaine matière, penser par exemple à un ongle qui frotterait sur un tableau noir.

prezsensorialité 2 Ça me touche beaucoup
Sophrologie et sensorialité : le toucher 12

La leçon des troubles de la modulation sensorielle, c’est de faire confiance au corps. On suit la piste du corps avant de se perdre en conjectures et autre interprétation psychologique.

Mon approche neuro-comportementale est centrée sur les « ressentis » de la personne et sur les miens.

« Je fais de l’ exémas, on me dit que s’est dans ma tête »

Et bien non c’est bien là où se manifeste l’exémas

Ce que vous ressentez est vrai. Complètement vrai et d’ailleurs votre corps le sent.

Alors la sophrologie comme l’hypnose vont utiliser les canaux sensoriels qui habituellement sont dédiés à transmettre les informations pour permettre au cerveau de se plonger dans des états modifiés de conscience qui lui permettront de faire évoluer certain ressentis.

5. Rééducation sensorielle ré-calibrer les capteurs sensoriels

Le travail du sophrologue est de permettre au corps à la personne de reprendre conscience de son schéma corporel.

Encore plus précisément, il s’agit d’utiliser la conscience précise du corps et de ses états (tension, détente par exemple) pour permettre au cerveau de reconnaître les manifestations des émotions (quand je stresse, j’ai mal au ventre.). Si les émotions peuvent générer des effets somatiques alors le corps peut générer des émotions et des sensations.

L’intérêt de la sophrologie réside dans mon approche sensorielle à reconnecter le schéma corporel avec le schéma neurologique.

Il s’agit aussi pour le sophrologue comme pour l’hypnothérapeute de reconnecter le patient avec son espace central de travail concept révolutionnaire produit par Stanislas Dehaene du Collège de France.

Le sens du toucher et l'espace central de travail
Sophrologie et sensorialité : le toucher 13
representation simplifiee 1.jpgV2 1 Ça me touche beaucoup
système simplifié

Merci à Béatrice Maine pour ces représentations graphiques.

Exercices de sophrologie autour du sens du toucher

Ces exercices ont un but pédagogique et plutôt généraliste. Lors d’une séance de sophrologie, le sophrologue personnalise chaque exercice en fonction de votre but de vos croyances personnelles et de vos possibilités.

Reprendre contact avec votre schéma corporel

La sophrologie permet par ces exercices spécifiques et ces visualisations favorisés une réappropriation du schéma corporel et du schéma sensoriel.

Sophrologue Hypnothérapeute Nice – Cédric Maillot-Juillet
Exercice de sophrologie
  • Étape 1 : trouver un endroit calme et asseyez vous sur une chaise le dos droit sans être appuyé sur le dossier.
  • Étape 2 : prenez quelques bonnes inspirations par le nez et expirez complètement par la bouche.
  • Étape 3 : concentrez-vous désormais sur les contours de votre corps. Et visualisez chaque parties du corps du haut vers le bas.
  • Étape 4 : cette vidéo pour poursuivre votre exercice autour du schéma corporel.
Se Tendre et pour se Détendre

Vivance des 5 sens

Voici un résumé de vivance des sens que j’ai réalisé pour une formation. En sophrologie, il s’agit d’un exercice assez avancer que j’utilise pour créer un état de calme grâce à la conscience de sa sensorialité.

Cet exercice permet en plus de pouvoir reprendre conscience de l’essence de nos sensations pour chaque canal sensoriel.

Un exercice de vivance des 5 sens
Retrouvez mes publications ici

https://images.cnrs.fr/video/4357