1. Et si vous ne stressiez plus pour vos examens ?

Pas de stress ou d'anxiété pendant les examens
pression-des-examens--retrouver-serenite-face-au-stress-des-examens
Pression des examens : retrouver sérénité face au stress des examens 6

Pendant la période d’examens ou la période de révisions, difficile de s’accorder une petite pause.

Et pourtant, c’est justement le moment de vous organiser pour concentrer vos ressources personnelles et utiliser l’énergie qui vous stimule pour positiver.

Il vous est sûrement arrivé de ressentir : le ventre noué, un poids sur la poitrine, les mains moites la veille de l’examen. Votre corps vous informe que cet événement nécessite votre implication.

Alors comment faciliter votre gestion du stress ?

Ça fait quoi le stress ?

pression-des-examens--retrouver-serenite-face-au-stress-des-examens
anxieté
Pression des examens : retrouver sérénité face au stress des examens 7

Première étape : reconnaître son état. Sans trop en faire ni devenir obsessionnel.

1 Pendant la période d'examens ou la période de révisions, difficile de s’accorder une petite pause.
Pression des examens : retrouver sérénité face au stress des examens 8

Vous reconnaîtrez sûrement :

Vous êtes agressé par le monde extérieur.

Le stress peut vous rendre agressif, tout vous irrite et le monde se ligue contre vous.

Vous vous noyez dans le travail.

Vous cachez votre stress en vous étourdissant de travail, d’activité d’action. Le problème, c’est que vous n’êtes jamais satisfait(e) car vous ne pouvez jamais atteindre vos objectifs et vous auto-générez une insatisfaction permanente qui engendre un stress chronique.

Vous vous cachez sous la couette

Vous procrastinez tout. Vous attendez la dernière minute pour vous y mettre. Vous avez tendance à vous coucher très tard. Bref, tout est bon pour éviter de vous y mettre.

Et d’abord pourquoi on stresse ?

En cas d’événements stressants, notre corps produit différentes hormones comme le cortisol qui agissent sur notre cerveau qui commande au corps des réflexes ancestraux de survie.

Comme pour faire face à une menace, le rythme du cœur s’accélère, la respiration est plus lourde (nous avons besoin de plus d’oxygène.) .

2. Qu ‘ est-ce que le stress ?

Stress ou anxiété ?

Nous utilisons souvent les mots « Anxiété, Angoisse, Stress” de façon indistincte.

Pourtant, il semble important de décrire précisément ce qu’on ressent pour agir avec efficacité sur les causes.

L’anxiété

L’anxiété est une réaction anticipée à une menace future. Elle se manifeste par une certaine tension musculaire et un état de vigilance.

C’est une émotion ordinaire qui disparaît rapidement. Elle peut même vous permettre d’améliorer vos performances.

Si elle s’installe de façon durable, elle peut néanmoins perturber votre fonctionnement ordinaire.

On peut considérer que l’anxiété est un problème voir pathologique lorsque :

  • Son intensité n’est pas proportionnée au regard du danger réel.
  • Les sujets de l’anxiété sont irréalistes et excessifs.
  • Votre détresse devient très importante et pénalise votre vie quotidienne.

Quand l’anxiété devient une préoccupation aussi importante, on pourrait parler d’anxiété pathologique ou de troubles anxieux.

Alors quels signes pour l’anxiété :

  • Des frissonnements ou des bouffées de chaleur
  • Des Sentiments d’inquiétude (peurs, malaises, etc.)
  • Une impression de perte de contrôle
  • Une instabilité émotionnelle (irritabilité, colère, tristesse, agressivité, etc.)
  • Une concentration difficile

3 techniques pour gérer votre anxiété

Les techniques mentionnées ci-dessous pour gérer votre anxiété sont toutes aussi efficaces pour le stress.

Celles-ci permettent de maintenir des habitudes de vie qui contribuent à une bonne santé mentale.

De plus, une partie importante de la gestion de l’anxiété consiste à modifier les stratégies d’évitement et de contrôle ainsi que les pensées erronées.

1 | Éviter d’éviter

L’évitement est un comportement fréquemment adopté quand le niveau d’anxiété augmente, car celui-ci permet de se sentir moins anxieux très rapidement. Par contre, plus vous évitez, plus il devient difficile d’approcher la situation anxieuse dans le futur.

Quoi faire pour éviter l’évitement ?

L’exposition implique de vous placer dans une situation redoutée et d’y rester jusqu’à ce que l’anxiété diminue.

Par l’exposition, vous pouvez tranquillement affronter vos peurs qui ne sont pas dangereuses (peur de sortir en public, de perdre connaissance, de prendre l’autobus, etc.).

En répétant le processus, l’anxiété s’atténuera graduellement pour éventuellement disparaître de façon permanente.

2 Apprendre à lâcher prise

Peu importe la situation, il y aura toujours une possibilité de danger. Le fait de lâcher prise permet de comprendre qu’il est normal de vouloir contrôler les risques qu’un événement se produise et d’être anxieux, tout en étant conscient que nous n’avons pas la garantie absolue que celui-ci ne se produira pas.

3 | Modifier votre façon de penser

La façon dont vous vous sentez face à une situation est souvent associée à votre façon d’interpréter les événements. Lorsque votre discours intérieur est composé d’inquiétudes, d’anticipations négatives et de dévalorisation de soi, cela contribue à augmenter l’anxiété.

Quoi faire pour modifier votre façon de penser ?

Soyez indulgent envers vous-même et diminuez vos attentes ou vos exigences.

Concentrez-vous sur le processus pour atteindre vos buts plutôt que sur le but lui-même. Ainsi, vous vous sentirez moins submergé par l’ampleur du travail.

Notez vos inquiétudes et évaluez la probabilité que les situations anticipées surviennent réellement. Ceci permet de rationaliser vos inquiétudes.

Tentez de changer vos pensées négatives pour des pensées plus positives.

3. Mes Conseils simples pour gérer son stress

activité physique

Pourquoi ne pas intégrer à votre quotidien une séquence d’activité comme le yoga

Conscience du corps et Santé des articulations
Une routine santé pour les articulations, facile à réaliser

techniques de relaxation

Gérer son stress en respirant

Prendre le temps lâché prise

Vous pouvez prendre rendez-vous avec votre sophrologue pour programmer un accompagnement spécifique.